Defense des Berges de Seine


L'association sur les réseaux sociaux

facebook

Membre de la fédération régionale des associations de protection de la nature et de l’environnement

Depuis 2005 l’Association de Défense des Berges de Seine (sur Sahurs, La Bouille, Moulineaux et Caumont) milite pour préserver la qualité du paysage et du cadre de vie des riverains de cette boucle de Seine, classée* en 2013 (Boucle de Roumare). Elle se mobilise notamment contre l’avancée de la zone industrielle vers l’aval. Parallèlement elle œuvre à la promotion et à une meilleure connaissance des richesses naturelles et patrimoniales en organisant des balades "nature" commentées et des visites guidées.

*Définition d'un site classé

VOUS SOUHAITEZ NOUS REJOINDRE ET NOUS SOUTENIR ?

CLIQUEZ ICI (adhésion 5€ par an)


Dans le contexte sanitaire actuel, l'assemblée générale du vendredi 2 avril 2021 est annulée et reportée en septembre 2021. Les sorties sont suspendues.


Actualités :
Communiqué de FNE Normandie du 31 mai 2021 concernant la récente pollution aux pesticides dans la Seine

Avis aux habitants de Sahurs :

- Lors de la séance du conseil municipal de la commune de Sahurs le 6 février 2021, Monsieur le Maire informe du renouvellement du classement du site NATURA 2000 avec le passage dagents de lentreprise Cartohabautorisés par le préfet à aller sur les terrains privés non clos afin de faire des relevés de la faune et de la flore.

L'association a concouru à faire définitivement abandonner les projets dits CEMEX sur les berges de Moulineaux (pyramides de granulats) et le projet de ferme photovoltaïque sur les berges de Sahurs, face à La Bouille.
 
Plus récemment l’association a lancé un recours auprès du Tribunal Administratif de Rouen contre l’autorisation de transformation des chambres de dépôt en station de transit de sédiments de dragage à Moulineaux. Bien que déboutée, l’association a obtenue des contreparties pour limiter les nuisances.
 
Nous avons dénoncé les pollutions révélées par les études des potagers de Moulineaux (évacués) (jouxtant le captage d’eau potable..), le fiasco du prétendu « corridor écologique de Moulineaux », le non respect des mesures compensatoires prévues (plantations autour de la station de transit par exemple)
 
Par ailleurs, nous avons été nombreux à nous mobiliser lors de l’enquête publique sur le PLU Métropolitain concernant la commune de Moulineaux où une partie de nos remarques ont été entendues.
 
A ce jour, notre mobilisation se tourne une nouvelle fois vers les communes de Moulineaux et de La Bouille au sujet du devenir des terrains qui vont être mis à nu par l’abattage de toute la peupleraie d’ici à 2023.
Même si le Port a obligation de replanter, l’expérience nous a montré ces dernières années que cela n’est pas gagné d’avance ni en terme de délais, ni en terme de qualité de la mise en œuvre
Les terrains de Renault CKD quant à eux devraient accueillir prochainement un nouveau projet industriel de grande ampleur, avec une procédure accélérée. Source de préoccupation également, et de vigilance.
 
A plus long terme le projet Rouen Vallée de Seine Logistique Aval, désormais autorisé dans le nouveau PLU métropolitain a tout pour inquiéter, avec ses 55000m2 d’entrepôts et le trafic camion qui serait engendré.
 
Pour plus de détails, nous vous invitons à consulter les pages de notre site.
  

Notre environnement à préserver - "Moulineaux quartier des sources"





Vue de Sahurs vers les terrains du futur projet RVSL Aval

RVSL